Problèmes d’humidité dans votre logement

humidite-logement

Un logement est considéré comme souffrant d’humidité quand son taux d’hydrométrie est supérieur à 65%. C’est un problème qui peut affecter la totalité de votre logement ainsi que votre santé si ce problème n’est pas traité. En effet, c’est un indicateur de risque d’asthme et de problèmes respiratoires. En excès, la condensation peut conduire à la naissance et la croissance de moisissures, de champignons ou de bactéries (Article : Que faire contre la moisissure dans votre logement?).

L’humidité peut-être causée par un mauvais entretien, des matériaux de construction en mauvais état ou une mauvaise ventilation. Les zones humides se trouvent généralement sur les murs, les portes, les planchers, autour des fenêtres ou au sein de la tuyauterie. Par exemple, une tâche d’humidité qui se trouve en haut d’un mur peut-être le résultat d’une gouttière extérieure qui fuit. À savoir que les pièces humides de votre maison sont bien évidemment plus sujettes à cette humidité : cuisine, sanitaires, sous-sol.

Comment détecter de l’humidité dans un logement ?

Les problèmes d’humidité sont généralement plus apparents pendant la période hivernale. Voici quelques contrôles simples à effectuer pour savoir si oui ou non votre logement est victime de ce problème :

Sur les murs: Posez votre main contre le mur, vous le trouvez très froid ou humide ? Dans ce cas là recherchez des signes de moisissures (souvent sous forme de points noirs tachetés). L’écaillage de la peinture ou du papier peint peut aussi être un indicateur.
Au plafond: Portez une attention particulière à la couleur du plafond et vérifier s’il n’est pas décoloré ou taché sur certaines zones.
Au fenêtre: Regardez si de la condensation se forme sur les fenêtres le matin. Des petites gouttes d’eau le long  des fenêtres peut indiquer que votre logement est humide. Des moisissures noires peuvent aussi se développer sur les cadres des fenêtres qui sont en bois ou en PVC ou encore sur le mastic autour des cadres.
Mobilier: Vérifiez que des moisissures noires ne se sont pas développées à l’intérieur des rideaux, des stores ou à l’intérieur des meubles.
Sous-sol et espaces non chauffés: Des odeurs d’humidité ou de moisis sont souvent le premier indicateur d’humidité. De plus, vérifiez la couleur des murs.

Les causes de l’humidité ?

VMC: Votre logement souffre d’une mauvaise ventilation. Pour limiter la perte de chaleur, les logements actuels sont beaucoup mieux isolés qu’avant mais cette isolation doit être additionnée à une ventilation efficace. Il existe différents types de ventilation mécanique: VMC simple flux, double flux, ventilation par insufflation. Vous trouverez des packs complets prêts à poser ou toutes sortes de pièces détachées sur notre site de vente en ligne.
Infiltration de l’eau: L’imperméabilisation de votre maison peut-être en mauvaise état et provoque souvent des fuites du toit, fuites de gouttières… Dans ce cas, et suivant le symptômes, il vous faudra faire appel à un professionnel pour la réparation de ces fuites.
Problème de plomberie: Votre réseau de tuyauterie peut être endommagé. Un filet d’eau fuyant engendre alors l’apparition de l’humidité dans votre logement. Un plombier devra alors intervenir.
Remontée d’eau: Cette cause est plus probable dans les vieille maisons ( début du 20ème siècle). En effet, les murs de briques absorbent l’humidité du sol et permet à l’humidité de monter ensuite dans les étages.

Empêcher l’humidité et la moisissure

• Vérifiez régulièrement l’état de votre toit, surtout après les tempêtes hivernales. Entretenez vos gouttières.
• Essayez de maintenir une température constante à l’intérieur de votre maison.
• Ventilez votre logement efficacement et pensez à l’aérer chaque jour.
• Limitez la production d’humidité (séchage du linge par exemple).
• Lorsque vous cuisinez, pensez à recouvrir vos poêles et casserole en cours de cuisson.
• Retirer l’excès d’humidité grâce à un déshumidificateur.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *